CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Sur certains types de poupées, sur la fabrication, sur les mécanismes, ...

Modérateurs : Documentalistes, Modérateurs, Bibliothécaires

Répondre
Parsifal

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Parsifal » 11 févr. 2012, 21:54

Les amateurs de poupées Clodrey connaissent ces deux prénoms.

On attribue généralement à la première la réputation d'avoir ruiné Clodrey. On trouve çà dans tous les historiques
sur les blogs et dans les forums. Elle est devenue "mythique" car, à ma connaissance, il n'y a pas de photo d'elle.
Il est bien question dans les catalogues d'une Reine Claude de 62cm marcheuse et parlante mais pas de Marie Claude...

La deuxième est moins connue . Eglantine est née en 1968 , elle mesure 50 cm, parle et marche. Elle est reconnaissable
à ses deux petites dents.On la trouvera dans la grande galerie sur ce forum.
La boite d'Eglantine nous informe sur Marie Claude précisant "Eglantine est bavarde et gaie,Marie Claude , plus grande, sait même chanter".
Donc Marie Claude mesure plus de 50 cm, marche , parle et chante.

Voici, dans son intégralité un texte extrait du livre de Catherine Réfabert ,"Un amour de poupée" édité en 1994 chez Albin Michel:
Fort de son succès, Claude s’envola une troisième fois pour le Japon. L’ingéniosité des techniciens nippons avait encore fait ses preuves ils avaient mis au point une poupée qui parlait et marchait.
Une petite merveille de technique que Claude rapporta à Langeais. «Marie-Claude» vit le jour en 1968, un an seulement après « Daisy ».
Décidément Clodrey allait vite, peut-être trop vite. Les nouveaux modèles se succédaient année après année.
On innovait sans cesse pour rester en tête des entreprises créatrices. Les investissements devaient suivre cette politique.
«Marie-Claude» était une grande poupée, très attirante bien sûr, mais qui souffrait de deux handicaps.
D’abord, elle était trop lourde, plus de trois livres, et elle mesurait cinquante centimètres.
Comme « Petit Frère », elle n ‘était donc pas adaptée à la taille des enfants.
Ensuite, elle était chère près de trois cents francs. Elle eut, néanmoins, un succès d’estime.


Claude ne voulait pas en rester là. Une nouvelle génération de poupées était en marche. Il devait la faire
Mon beau-père tenait à ce que les choses avancent tambour battant. Il commanda à ses amis japonais un nouveau mécanisme,
moins volumineux, pour le loger dans le corps d’une poupée plus petite que «Marie-Claude ».
Elle marchait et parlait en même temps. C’était la première « petite poupée marcheuse parlante» commercialisée en France.
Elle avait une démarche de canard car son système d’articulation l’obligeait à se déhancher de droite à gauche.
Je n’avais guère mon mot à dire dans la conception des poupées Clodrey.
Mais j’étais leur styliste depuis des années et mon beau-père m’avait chargée de créer une robe spécialement adaptée à la morphologie
de cette demoiselle. Elle avait en effet les hanches lourdes et les jambes écartées pour assurer sa stabilité pendant la marche.
Je devais donc lui confectionner une jupe un peu large pour cacher son bassin.
Elle se vendit, malgré tout, à près de cent mille exemplaires.
Mais sa réussite commerciale masquait un défaut de fabrication qui allait coûter très cher à l’entreprise.
Un vice peut tuer une vertu. Clodrey allait en avoir rapidement la preuve.
Au bout de sept heures de marche environ, la poupée ne pouvait plus avancer, Une des cames qui actionnaient le mécanisme de marche se brisait.
Au cours du premier trimestre de 1969, plus de trente mille poupées retournèrent à l’usine pour être réparées.
C’était trop, Un coup dur, très dur même pour l’entreprise qui perdit ainsi des milliers d’heures à réparer une à une les poupées cassées.
Clodrey dut même souvent les rembourser. Bien entendu, Claude alerta son fournisseur japonais.
Mais Asahi fit la sourde oreille et refusa de payer Les pots cassés..... "




A la lecture de ce texte, moi , je comprends que la poupée Marie Claude et la poupée à problème ne sont pas les mêmes.

Je voudrais bien avoir votre avis là dessus.

Avatar du membre
Wendy
Administrateur
Messages : 15850
Enregistré le : 06 juin 2011, 19:01
Localisation : Ottignies-LLN, Belgique

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Wendy » 11 févr. 2012, 21:57

Merci Parsifal !

Tout cela est extrêmement intéressant. Cela nous démontre en premier lieu que le "téléphone arabe" fonctionne très bien sur le net, et sur les blogs et sites de collectionneurs -euses de poupées aussi : quelqu'un a lu ce livre, a mal interprété le texte, et en a fait un résumé publié en ligne. Comme les infos sur Clodrey sont rares, toutes les personnes intéressées ont lu ce résumé et ont propagé la "mauvaise" parole. Cette info s'est ainsi retrouvée un peu partout, elle est devenue la "vérité", plusieurs fois vérifiée à différents endroits... du net.
Voilà pourquoi il est toujours utile de citer ses sources quand on publie quelque-chose !

Catherine Réfabert ne donne pas le prénom de la poupée défectueuse, mais on peut, je pense, prendre pour départ qu'elle ne s'appelait pas Marie-Claude !
La poupée s'est vendue à près de 100 000 exemplaires : ce n'est pas rien ! Elle se trouve donc nécessairement dans de nombreux catalogues.
Comme dit Parsifal, on ne trouve pas de Marie-Claude dans les catalogues : il me semble pourtant avoir rencontré au moins une fois ce prénom, mais il devait alors s'agir de la grande Marie-Claude, qui n'eut qu'un succès d'estime... et s'est donc très peu vendue.

Maintenant, essayons de retrouver qui est la poupée incriminée :


Elle date de 1968 au plus tôt, mais pourrait être plus vraisemblablement de 1969.
C'est la première "petite" poupée qui marche et parle commercialisée en France : je pense qu'on a donc dû lui faire beaucoup de pub !
Mais petite comment ? Pour moi, 50 cm, ce n'est pas une petite poupée, mais ce n'est pas non plus une très grande poupée ! CR dit de Marie-Claude qu'elle mesure 50 cm et est trop grande pour un enfant, comme ce serait le cas aussi de "Petit Frère"... C'est intéressant, car si nous pouvions savoir combien mesure ce Petit Frère, nous y verrions déjà plus clair... S'il ne mesure réellement que 50 cm, la poupée que nous recherchons doit nécessairement être plus petite que Petit Frère.
On sait également qu'elle a les hanches larges et porte une robe, ou plus probablement une tenue constituée d'un haut et d'une jupe destinée à cacher ce défaut anatomique (peut-être une jupe plissée ?).
Elle marche "en canard".



Avec tous ces renseignements, je suis certaine qu'il y a moyen de la retrouver !!
Voilà la question posée. Il ne reste plus qu'à partir en chasse !

Parsifal

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Parsifal » 11 févr. 2012, 21:58

Tout à fait d'accord Wendy. Tu verras que dans dix ans Marie Claude aura encore le mauvais rôle de l'histoire. Une co nnerie , une fois publiée, a beaucoup
de mal a être démentie.



Sur l'identité de la poupée, j'ai quelques idées

1° Catherine Réfabert se trompe sur la taille :

Marie Claude mesure plus de 50 cm. Car sur la boite de Eglantine il est clairement écrit "Marie Claude plus grande sait même chanter".
Eglantine mesure 52 cm donc Marie Claude mesure plus.
Mme Réfabert peut se tromper de quelques centimètres 26 ans après (elle publie en 1994).
A partir de là elle n'a pas besoin d'être plus petite que Petit Frère. D'ailleurs celui là mesure 55 cm (il y a une petite erreur là aussi)

2° La poupée date de 1968 :

Dès le premier trimestre 1969 Clodrey doit rembourser ou réparer des poupées . Ceci correspond bien à la période après Noel 68.

3° Le système utilisé est de même marque que Daisy.

Quelques lignes avant l'extrait ci-dessus il question de Daisy la première poupée parlante Clodrey. C'est fort du succès de Daisy , vendue à 100 000 exemplaires
en 1967 que Clodrey retourne chez son fournisseur ,Asahi (marque Tomy), et obtient un mécanisme parlant et marchant.

4° les catalogues de 1968 (ceux autrefois visibles sur D A) font état des poupées suivantes :

- Framboise , qui dit huit phrases , donc quatre de plus que Daisy, mais ne marche pas. 48 cm

- Mimi cassettes qui parle ou qui chante pendant 10 mn (poupée à cassette ) mais ne marche pas non plus. 50 cm

- Reine Claude qui parle et qui marche et mesure 62 cm

- Eglantine qui parle et qui marche et mesure 52 cm (Elle est équipée d'un système Tomy.)

Je veux préciser que Parsifalette et moi lorsque nous avons réussi à remettre en route notre Eglantine avons été très amusés par sa démarche mal assurée
et tressautante. Elle marche sur le carrelage mais ses mouvements la font tomber au bout de quelques secondes. Je dois avoir quelques secondes de vidéo
prises avec l'appareil photo. Il me semble que les poupées de Serge marchent beaucoup mieux.

5° Les vetements des deux marcheuses Clodrey qu'on a , deux Eglantine de 68 et 69, sont des robes. Il vaut mieux que je ne les décrive pas, elles sont dans le musée.

Je ne tire aucune conclusion. J'aimerai bien avoir vos avis.

Avatar du membre
Wendy
Administrateur
Messages : 15850
Enregistré le : 06 juin 2011, 19:01
Localisation : Ottignies-LLN, Belgique

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Wendy » 11 févr. 2012, 22:03

Pour appuyer Parsifal, je pense aussi que Catherine Réfabert se trompe en disant que Marie-Claude ne mesure que 50cm...
Elle devait être plus grande. Si Petit Frère mesure 55cm, on peut donc bien envisager une poupée de +/-50 cm ou moins...

Elle pourrait bien dater de Noël 68, car si on en a vendu autant en si peu de temps, cela devait être pour Noël...

Je réfléchis..

Parsifal

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Parsifal » 11 févr. 2012, 22:08

Au secours !

Voici un article paru dans le N° 87 de la Vie du jouet (mars 2003 ) qui cumule les erreurs.
Du coup je ne sais pas ce qu'il faut penser quand le même article annonce pour 1968 une poupée mannequin parlante et marcheuse de 62 cm
prénommée ..... Alexandra.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Wendy
Administrateur
Messages : 15850
Enregistré le : 06 juin 2011, 19:01
Localisation : Ottignies-LLN, Belgique

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Wendy » 11 févr. 2012, 22:09

Je me demande si ce n'est pas cet article-là qui serait à la base de la confusion générale... :thinking1:

Helene

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Helene » 11 févr. 2012, 22:11

J'ai cette poupée en photo (seulement :/ ) qui doit être Alexandra puisqu'elle mesure 62cms
Mais cela ne répond pas à tes questions :
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Parsifal

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Parsifal » 11 févr. 2012, 22:13

Oui c'est bien Alexandra ( celle qui est en photo sur la vie du jouet)
C'est parait il une marcheuse parlante et mannequin.
Je me demande si celle-ci marche vraiment .
Pour moi c'est comme faire marcher Cathie avec ses bottes.
Vu les tressautements de Eglantine en dépit de sa carrure
et de ses chaussures j'ai vraiment du mal .
En 68 et 69 sur les catalogues ( autrefois visibles sur D A) il y a aussi Reine Claude
grande marcheuse de 62 cm. Elle tient plus de Robocop que de Cathy.


Vous qui avez beaucoups plus de poupées et d'expérience que Parsifalette et moi, qu'en pensez vous ?

Voilà la photo :
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Helene

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Helene » 11 févr. 2012, 22:15

Moi, ça me fait "bizarre" un mannequin qui marche et parle...
Je ne l'ai jamais vue en vrai, donc je ne sais pas ce que donne sa démarche. Si elle est gracieuse (de cette époque, ça m'étonnerait), pourquoi pas ?
Si c'est Robocop, comme tu dis, pour un mannequin, c'est pas top .
Sinon, je la trouve jolie. Leslie de Bella fait également 62 cms et est de la même époque (67/68 pour leslie).
Que peut-elle bien dire ? "Je suis mannequin et je suis blonde" :-/

Avatar du membre
Wendy
Administrateur
Messages : 15850
Enregistré le : 06 juin 2011, 19:01
Localisation : Ottignies-LLN, Belgique

Re: CLODREY : MARIE CLAUDE OU EGLANTINE ?

Message par Wendy » 11 févr. 2012, 22:16

Pour moi, il est absolument impossible que cette poupée soit une marcheuse "électrique" : sa morphologie ne lui permet sans doute déjà pas de tenir convenablement debout sans aide, c'est une question d'équilibre. Il s'agit probablement de ce qu'on appelle une "marcheuse manuelle" : on pousse la poupée en la maintenant par les épaules et un système de palonnier fait avancer une jambe, puis l'autre.

Répondre

Retourner vers « TECHNIQUES & PRATIQUES »