FABRIQUER DES YEUX RIBOULANTS (FLIRTY EYES)

Répondre
Avatar du membre
Wendy
Administrateur
Messages : 15998
Enregistré le : 06 juin 2011, 19:01
Localisation : Ottignies-LLN, Belgique

FABRIQUER DES YEUX RIBOULANTS (FLIRTY EYES)

Message par Wendy » 18 sept. 2011, 22:37

FABRIQUER DES YEUX RIBOULANTS (FLIRTY EYES)

Le principe des yeux riboulants non dormeurs est très simple (des tiges et des contrepoids), mais l'explication est relativement compliquée...

Le schéma d'ensemble

J'ai rencontré de nombreux systèmes différents, mais celui que je vais vous montrer, s'il n'est pas le plus simple, a l'avantage de fonctionner de manière très fluide.
Je précise qu'il s'agit d'un système qui ne peut évidemment pas s'appliquer à des yeux en verre soufflé ! Utilisez donc des yeux en plastique, en résine, en bois, que sais-je...

Un petit dessin valant mieux qu'un long discours (ne vous inquiétez pas, le long discours viendra après), je vous montre d'abord le schéma d'ensemble :
Yeux riboulants.jpg
Vous pouvez voir, grâce à mon beau dessin :hehe: , que le système se compose de 4 parties (mis à part les yeux) :

. Un fil de fer (a) qui relie les deux yeux et qui servira également à les fixer à l'intérieur de la tête;
. deux fils de fer (b) plantés à l'arrière des yeux et reliés à
. une plaquette en plastique (c) sur laquelle on fixe
. un contrepoids (d)


Fixez les yeux entre eux :
mesure x.jpg
Procurez-vous du fil métallique rigide dont la section variera en fonction du diamètre des yeux.

Mesurez sur la poupée la distance entre les centres des deux ouvertures oculaires (x), ainsi que le diamètre des yeux (y).

Coupez un morceau de fil de fer d'une longueur égale à (x+2y) + de quoi faire la partie incurvée devant (qui sert à fixer le tout à la tête) et de quoi replier le fil de fer au-dessus des yeux, de manière à ce que ceux-ci ne sortent pas lorsque vous retournez la poupée. Bref, ne coupez pas trop court !
Fil a copie.jpg
Au moyen de deux pinces, créez la partie incurvée bien au centre du fil de fer. Celle-ci est très importante pour pouvoir fixer les yeux à la tête, au moyen de plâtre ou d'une pâte fixante spéciale. Si vous laissiez la tige droite, les yeux pourraient basculer au bout d'un temps.

Notez que cette partie incurvée ne doit pas être trop profonde : vérifiez à l'intérieur de la tête la place dont vous disposez au niveau du nez entre les ouvertures oculaires pour y coller le système.

Vous pouvez aussi, comme sur le dessin, compliquer un peu la chose en faisant également une pointe vers le bas, qui ajoutera encore de la stabilité à la fixation.

Ensuite, posez la tige à plat (ce qui ne sera pas possible si vous avez fait une pointe vers le bas) et repliez les deux bouts du fil de fer à angle droit vers le haut. La distance entre les deux "coins" doit être égale à x, avec la partie incurvée bien au milieu.
Globe .jpg
Maintenez les yeux et forez verticalement et bien droit juste au centre, pas au centre de la pupille, bien sûr, mais sur le dessus. Il faut que le trou soit légèrement plus large que la section du fil de fer (a), afin que les yeux puissent tourner très librement sur cet axe.

Dans la foulée, forez également un trou horizontal à l'arrière de chaque œil (juste en face de la pupille), d'une profondeur d'un tiers du diamètre de l’œil, pour ne pas gêner le fonctionnement de la tige verticale. Là, les trou devraient être du même diamètre que la section du fil de fer (b).
Faites bien attention à ce que ces trous soient placés juste au centre et qu'il soient bien droits (pas comme sur le dessin, :hehe: ), c'est pas évident, mais c'est important !

Maintenant, enfilez les yeux sur les tiges verticales du fil de fer (a). Vérifiez leur mobilité : ils doivent pouvoir tourner très librement sur leur axe.
Maintenez-les en place en écrasant le bout du fil de fer qui dépasse au-dessus, ou en le pliant. Laissez tout de même un ou deux mm d'espace entre l’œil et l'arrêt, car il ne faudrait pas que celui-ci gêne la mobilité du globe oculaire.


Le balancier riboulant :

Coupez deux tiges du même fil de fer rigide. Celles-ci doivent être assez longues pour que, lorsque le système est en place, elles arrivent plus ou moins au centre de la tête.
Balancier.jpg
Découpez une languette de plastique rigide (c). Celle-ci devrait mesurer plus ou moins les 3/4 du diamètre de la tête (vous rectifierez la longueur plus tard).

La largeur variera en fonction de la taille du système, mais elle doit être suffisamment large pour pouvoir y forer deux trous dont le diamètre fera au moins deux fois la section des fils de fer (b).

Forez les deux trous en question : ils doivent être bien centrés sur la longueur de la barre, et la distance entre les centres de ces deux trous doit être précisément la même que la distance entre les centres des yeux, soit x.

Fixez maintenant les deux tiges (b) dans les trous de la barre (c) par une boucle fermée assez large, afin que les tiges puissent se déplacer très librement.
Mesurez les deux tiges et recoupez-les éventuellement pour qu'elles aient exactement la même longueur.
Collez l'extrémité des tiges dans les trous pratiqués à l'arrière des yeux avec de la Superglu ou une autre colle adaptée.

Il ne vous reste plus qu'à coller fermement ou visser un contrepoids (d) bien au centre de la barre (c). Essayez éventuellement d'abord avec différents poids et de l'autocollant double-face, pour voir lequel fonctionne le mieux.
Int tete.jpg
Installez et maintenez le système provisoirement en place à l'intérieur de la tête en le tenant à l'endroit prévu pour la fixation.
Faites fonctionner le balancier. Vous pouvez maintenant rectifier la longueur de la barre (c) :

Si elle frappe les parois de la tête avant que l’œil ait suffisamment tourné dans un sens ou dans l'autre, c'est qu'elle est trop longue : il faudra la recouper petit à petit jusqu'à obtenir l'effet désiré. Collez des petits morceaux de liège ou de feutre à l'endroit de l'impact, afin d'en assourdir le bruit.

Si les yeux tournent trop fort vers l'intérieur, c'est que la barre est trop courte : il faudra alors coller plusieurs épaisseurs de liège ou de feutre à l'intérieur de la tête à l'endroit où la barre frappe les parois.

Lorsque les yeux tournent exactement comme vous le désirez, vous pouvez fixer définitivement le système en place au moyen de plâtre ou d'une pâte à deux composants comme du "Milliput" (que l'on trouve dans les magasins de maquettes). Ne lésinez pas sur la matière, la solidité de votre fixation en dépend !
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Répondre

Retourner vers « LES TUTOS DU CABINET MEDICAL »