1958-1961 FRANCETTE, 39 cm, SNF

Modérateur : Marraine

Répondre
Avatar du membre
Wendy
Administrateur
Messages : 17372
Enregistré le : 06 juin 2011, 19:01
Localisation : Ottignies-LLN, Belgique

1958-1961 FRANCETTE, 39 cm, SNF

Message par Wendy » 05 déc. 2011, 20:29

1958-1961 MARIE-FRANÇOISE, OU FRANCETTE

Comme on peut le lire sur l'illustration ci-dessous, c'est en octobre 1958 que Françoise annonce l'arrivée imminente de sa soeur Marie-Françoise.
1958-10-Francette.jpg
"Marie-Françoise" apparaît dans le numéro de novembre 1958 du Journal des petites Filles de Modes et Travaux. C'est une jolie poupée en novoïd mat, avec des yeux dormeurs en "porcelaine" munis de cils naturels. Elle porte une perruque de cheveux naturels longs, bruns ou blonds, coiffés en deux tresses, avec une frange bouclée sur le front.
Elle a le même corps que Françoise, mesure 39 cm et est marquée SNF dans un losange.
1958-11-Francette.jpg
Au cours des 4 mois suivants, "Marie-Françoise" présentera seule ou avec son petit frère Michel, les nouvelles tenues de Modes et Travaux. Françoise, elle, bien que parfois nommée, est complètement évincée du journal.
1959_francette-mariefrancoise.jpg
Pourtant, en mai 1959 et les mois suivants, Marie-Françoise n'apparaît plus et c'est à nouveau Françoise qui présente les modèles proposés dans le journal !

Que s'est-il passé ?
A la fin des années 50, le marché français -et international- propose un choix quasi illimité de jolies poupées modernes, en matières plastiques incassables, avec des cheveux implantés, que l'on peut laver et coiffer. Dans ce contexte, la poupée Françoise, avec ses cheveux moulés et son look des années 30, fait figure de dinosaure. On peut donc supposer que la poupée phare du magazine Modes et Travaux ne répondait plus aux aspirations des petites filles modernes de l'époque et que sa vente était en forte baisse.
Le magazine réagit en demandant à son fournisseur de lui procurer une autre poupée plus au goût du jour. La nouvelle poupée fabriquée par SNF garde le corps de l'ancienne, afin qu'elle puisse porter la garde-robe très riche proposée les années précédentes et aussi afin que l'ancienne poupée puisse encore porter les nouvelles tenues. Mais la tête est résolument différente et plus avenante en fonction des nouveaux critères, et elle porte une perruque de cheveux longs.
Marie-Françoise, cette nouvelle venue, a certainement gagné les coeurs des petites filles, mais pas les porte-monnaies des parents : elle coûte plus de deux fois le prix de la poupée Françoise aux yeux dormeurs (3950 francs contre 1950 francs) ! Rien ne justifie pourtant une telle différence de prix : c'est exactement la même poupée dans les mêmes matériaux, seule la tête est différente ainsi que les cheveux...
C'est un fiasco total ! On arrête la production de cette première Marie-Françoise et on se penche sur la création d'une nouvelle poupée moins chère. Entretemps, la bonne vieille Françoise prend le relais dans le journal.

Quelques mois plus tard, en novembre 1959, Marie-Françoise "réapparaît" dans le journal ! C'est un leurre, bien sûr, car il ne s'agit pas du tout de la même poupée ! Celle-ci est résolument moderne, fabriquée en polyéthylène et vinyle, avec des cheveux implantés courts et un autre visage. Mais il semblerait que le journal ait voulu à tout prix garder ce prénom, au risque de semer la confusion dans l'esprit des petites filles... et des futures collectionneuses.
1959-11marie-francoise.jpg
Et que devient la poupée précédente ?
Si Françoise est encore régulièrement nommée et même représentée et proposée à la vente dans les pages du Journal des petites Filles au cours de l'année 1960, on n'entend par contre plus jamais parler de la "première Marie-Françoise à perruque" qui est définitivement assimilée à la nouvelle poupée Marie-Françoise aux cheveux implantés.

Novembre 1960 marque un tournant décisif dans les pages du journal : Françoise part officiellement à la retraite et "la première Marie-Françoise à perruque" refait surface et la remplace sous le nom de Francette ! Francette est alors présentée par Marie-Françoise comme s'il s'agissait d'une nouvelle poupée... mais maintenant, elle a des yeux fixes.
Et l'énorme différence, est que Francette est maintenant proposée au prix dérisoire de 15 NF (soit seulement 38% de son prix initial) contre 25 NF pour la poupée Marie-Françoise. C'est qu'il faut bien liquider les anciennes poupées qui n'ont plus la cote !
1960_11_francette.jpg
Après avoir vaillamment présenté les modèles avec sa soeur Marie-Françoise tout au long de l'année jusqu'en novembre 1961, Francette disparaît définitivement des pages du journal en décembre.

Arrivée "trop tard", cette poupée n'a pu eu le succès qu'elle méritait. Elle prend aujourd'hui sa revanche puisqu'elle est la poupée de Modes et Travaux la plus rare et donc la plus recherchée !
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Wendy
Administrateur
Messages : 17372
Enregistré le : 06 juin 2011, 19:01
Localisation : Ottignies-LLN, Belgique

Re: 1958-1961 FRANCETTE, 39 cm, SNF

Message par Wendy » 26 janv. 2014, 18:08

Francette de 1960-1961.

Sur les photos, les jolies chaussures sont les "vernis noirs à barrettes" en moleskine sortis en novembre 1958.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Répondre

Retourner vers « FRANCETTE »